Missions

QUELLES SONT LES MISSIONS DU CSAPA AUPRES DES USAGERS ?

MISSIONS OBLIGATOIRES

  1. L’accueil

Cette mission consiste à accueillir toute personne se présentant au CSAPA ou le contactant qu’il s’agisse de l’intéressé ou d’un membre de son entourage (proches). Il s’agit d’écouter, d’établir un premier lien en vue de créer les bases d’une relation mais aussi d’apporter les premiers éléments de réponse aux demandes et besoins des personnes.

  1. L’information

Cette mission s’adresse au patient ou à son entourage dans le respect des règles de déontologie et de confidentialité. Il peut s’agir d’information sur ses droits ou sur les modalités de prise en charge.

  1. L’évaluation médicale, psychologique et sociale

Cette mission consiste à évaluer la demande et les besoins du patient ou de son entourage. Concernant le patient, il s’agit de déterminer le niveau de sa consommation, sa situation sociale et les éventuelles difficultés associées pour lui proposer la prise en charge la plus adaptée à ses besoins. Concernant les personnes de l’entourage, il s’agit d’évaluer les conséquences notamment sociales et psychologiques des pratiques addictives de la personne au sujet de laquelle elles consultent ainsi que leur besoin d’aide et d’accompagnement.

  1. L’orientation

Toute personne accueillie dans le CSAPA doit pouvoir bénéficier d’une proposition d’organisation de prise en charge par le CSAPA ou d’une orientation vers une structure plus adaptée à ses besoins.

Quelle que soit la spécialisation du CSAPA, celui-ci doit prendre en charge l’ensemble des consommations de ses patients, y compris le tabac, de préférence directement, soit en lien avec une autre structure.

MISSIONS FACULTATIVES

  1. Consultations de proximité et repérage (DEJ) précoce des usages nocifs
  2. Activités de prévention , de formation et de recherche
  3. Prise en charge des addictions sans substances
  4. Intervention en direction des personnes détenues ou sortant de prison (FLEURY)

PRISES EN CHARGE

La prise en charge dans les CSAPA est à la fois médicale, psychologique, sociale et éducative, elle participe dans touts aspects de la prise en charge globale du patient

  1. La prise en charge médicale comprend :- l’évaluation de la dimension médico-psychologique de la dépendance,- la recherche des comorbidités- la proposition de différents protocoles de prise en charge, incluant notamment le traitement des états de manque inhérents à la dépendance et des comorbidités,- la proposition d’un sevrage thérapeutique.
  2.  La prise en charge psychologique s’appuie sur l’évaluation de la dimension psychologique des consommations et des dépendances qui viennent compléter l’évaluation médicale. Elle comprend un suivi psychologique et de soutien adapté à la situation et aux besoins de l’usager et doit prévoir la possibilité d’orientation vers le secteur psychiatrique en cas de comorbidités psychiatriques.
  3. La prise en charge sociale et éducative. Cette prise en charge consiste en un accompagnement socio-éducatif visant pour le patient à conquérir ou reconquérir son autonomie pour permettre et conforter les conditions de prise en charge thérapeutique.

Réduction des risques

Tous les CSAPA, qu’ils soient spécialisés ou non, ont l’obligation de mettre en oeuvre des mesures de réduction des risques  à destination du public qu’ils prennent en charge. Ainsi, la réduction des risques concerne les usagers de drogues illicites et les personnes en difficulté avec leur consommation d’alcool.

La réduction des risques s’adresse aux personnes qui, du fait de leur addiction, peuvent avoir des comportements à risques. Ces risques sont liés aux produits eux-mêmes, aux modes d’usage, aux circonstances de consommations.

 

La loi du 2 janvier 2002 rénovant l’action sociale et médico-sociale a constitué une étape décisive pour mieux structurer le secteur social et médico-social. Elle réaffirme la place prépondérante des usagers, entend promouvoir l’autonomie, la protection des personnes et l’exercice de leur citoyenneté.

Dans le cadre de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2007, il est désormais prévu que les CSAPA sont financés par l’assurance maladie. Par ailleurs, le décret du 14 mai 2007 fixe les missions obligatoires et facultatives des CSAPA.

Télécharger les plaquettes du CSAPA – Consultation Jeunes Consommateurs – Unité de Prévention